Quel est le meilleur Composteur de jardin ☞ Comparatif ✓ Avis

Composteur : un outil efficace pour produire votre propre terreau tout en valorisant vos déchets

Aujourd’hui, de plus en plus de Français se passionnent pour le jardinage. Effectivement, selon les statistiques de l’IFOP en date de 2015, on compte 17 millions de jardiniers dans l’Hexagone, soit plus d’un Français sur trois. Pour ces personnes, cultiver ses propres légumes ou produire ses propres fruits est un réel plaisir. Et pour assouvir leur passion, elles ont besoin d’outils spécifiques comme le composteur.

Notre coup de cœur ❤

DEUBA® Composteur de Jardin 380 L Plastique Noir transformateur de déchets écologique Couvercle et Trappe d'extraction
  • DURABLE : Produisez votre propre sol riche en humus avec le composteur de DEUBA. Un véritable gain de temps et d'argent !
  • HAUTE PERFORMANCE : Le bac à compost de forme ergonomique est sombre, ce qui permet d'atteindre des températures plus élevées. Cette chaleur ainsi que les fentes de ventilation favorisent la décomposition bactérienne, idéal pour un bon compost.
  • MONTAGE FACILE : Le montage du bac à compost est facile et ne nécessite pas d'outil spécifique. Les pièces de jonction se trouvent à l´intérieur du couvercle. Placez le composteur dans votre jardin - remplissez-le - et compostez !
  • PRATIQUE : Produisez un sol riche en humus avec ce composteur rapide. La trappe d'extraction située près du fond assure un retrait facile de la terre, tandis que le remplissage se fait par le haut.
  • ÉCOLOGIQUE : Ce grand composteur de 72 x 72 x 83 cm convient aux déchets verts et de jardin. Pratique pour réduire les déchets ménagers.

Top 5 des ventes cette année

Qu’est-ce que le compostage ?

On peut définir le compostage comme l’action de produire un terreau riche, gratuit et naturel grâce à la valorisation des déchets verts provenant en grande partie du jardin et du foie. Il s’agit d’une technique séculaire où on entasse ces déchets pour leur faire subir une dégradation naturelle.

Il faut dire que si ce mécanisme est associé au pourrissement de la lignine grâce aux champignons, on obtient un amendement organique naturel. Car les lombrics composteurs ainsi que les différents organismes qui constituent la faune épigée font bien leur travail s’ils bénéficient d’un environnement favorable.

Selon le degré de maturation atteint, on peut produire un matériau assez grossier ou assez semblable au terreau. Vous pouvez ensuite vous en servir pour nourrir vos plantes, une fois qu’il est mélangé avec de la terre afin d’éviter qu’il ne brûle les racines de celles-ci. Il convient de noter que ce terreau DIY convient aussi bien pour les plantes d’intérieur que ceux qui se trouvent dans votre jardin. Si vous l’utilisez dans votre potager, vous pouvez le répandre directement aux pieds de vos plants.

Les déchets utilisés dans le compostage

Dans le cas du processus naturel, les matières organiques se dégradent à différentes échéances. Toutefois, si vous pensez recourir au compostage, il existe un certain nombre de déchets que vous ne pouvez pas utiliser. Nous vous présentons ci-dessous ceux qui sont à proscrire et ceux qui sont autorisés.

Déchets à ne jamais mettre dans un composteur

La plupart des déchets ménagers et du jardin peuvent être valorisés, il faut tout de même veiller à ne pas déposer sur votre tas de compostage ou dans votre composteur les produits suivants :

  • Le fromage et la plupart des produits laitiers ;
  • La viande, les os et les différents restes d’origine animale ;
  • Le bois recouvert de peinture ou de vernis ;
  • Le poisson, les crustacés et autres fruits de mer ;
  • Les « mauvaises herbes » en graine ;
  • Les végétaux malades qui risquent de contaminer le reste de vos plants ;
  • Tout déchet végétal qui aurait pu être souillé par un élément non-recyclable. 

Déchets pouvant entrer dans un composteur

En règle générale, on peut placer tous les déchets du jardin ainsi que ceux d’origine végétale de la maison dans un composteur. Nous allons notamment mettre en avant :

  • Les déchets de cuisine, à savoir :
  • les sachets de thé et le marc de café qui sont des activateurs naturels, ainsi que les filtres ;
  • les coquilles d’œuf ;
  • Les épluchures de fruits et de légumes en veillant à ne pas laisser des étiquettes rester collées, comme avec les peaux de banane ;
  • Les restes de vos repas (le riz, les pâtes, le pain, les légumes, etc.), hormis la viande et les os
  • Les déchets de jardin comme :
  • La taille des haies ;
  • Les feuilles mortes ;
  • Les mauvaises herbes non montées en graines et fanes de légumes ;
  • Les tontes des pelouses ;
  • Les branchages ainsi que les restes de haie. Dans la pratique, il est conseillé de se servir d’un broyeur de végétaux pour réduire leur volume avant de les mettre dans le composteur.
  • Les déchets ménagers non-alimentaires, à l’instar :
  • De la sciure et des copeaux de bois ;
  • Des fleurs fanées ;
  • Des serviettes, mouchoirs et essuie-tout en papier ;
  • De la cendre refroidie provenant de votre cheminée ou de votre poêle de bois et qui apporte des minéraux à votre compost ;
  • Les chutes de bois sans colle, cire ou vernis.

Les différents types de composteur

On peut classer les composteurs en deux grandes catégories, à savoir le composteur rotatif et le vermicomposteur.

Focus sur le composteur rotatif

Le composteur rotatif est un modèle sur pied de forme ronde et qui est équipé d’un système d’engrenages lui permettant de tourner sur lui-même. Il convient parfaitement pour les familles nombreuses et qui possèdent un grand jardin. En effet, il permet de transformer de grandes quantités de déchets ménagers en compost au bout 6 ou 7 mois, en fonction de la rotation de la machine à composter. Même si beaucoup d’utilisateurs déplorent son prix assez élevé, il faut noter qu’il dispose d’un système d’aération. Ce qui fait qu’il ne va dégager qu’une faible odeur, même si vous placez une grande quantité de matière à l’intérieur.

Cela peut vous intéresser :   Quelles sont les astuces pour créer un coin piscine agréable dans sa maison ?

En effet, on peut trouver aussi bien dans le commerce en ligne ou dans une jardinerie différents modèles de composteur rotatif qui peut contenir jusqu’à 700 litres. Il est bien entendu impensable de faire tourner une telle quantité à la main ! C’est pourquoi ces modèles adoptent la plupart du temps un dispositif d’engrenage qui permet au tambour de tourner sur lui-même.

Si votre budget est limité, nous vous recommandons d’opter pour ce mini-composteur Mantis de 140 litres dont le prix demeure raisonnable.

Coup de projecteur sur le lombricomposteur ou vermicomposteur

Également appelé lombricomposteur, le vermicomposteur comporte plusieurs étages de bacs à compost empilés les uns sur les autres. On l’utilise généralement sur un balcon ou en extérieur dans le jardin. Comme son nom l’indique, il faut ajouter des vers de culture à vos déchets afin que les premiers s’occuper de décomposer peu à peu les seconds. En moyenne, il faut attendre près de 6 mois pour obtenir un lombrithé sous une forme liquide et pâteuse.

Il faut choisir les dimensions du lombricomposteur en fonction de la quantité des déchets que vous souhaitez transformer en compost ainsi que de la taille de votre jardin. Il est donc possible de l’utiliser même pour une petite quantité de déchets, mais il faudra choisir un composteur de taille modeste.

L’image ci-dessous montre un vermicomposteur. Il est doté d’un robinet qu’il suffit d’ouvrir pour recueillir le liquide appelé lombrithé. Vous devez d’abord le diluer avec de l’eau pour éviter un mélange trop riche avant de vous en servir pour nourrir vos fleurs et vos plantes. Il est important de noter que le lombricomposteur est d’une relative fragilité ! Effectivement, il ne supporte pas les températures extrêmes. C’est pourquoi vous devez éviter de le placer en plein froid ou en plein soleil.

Pour rappel, vous avez besoin de vers du fumier ou de vers tigres pour que votre composteur puisse donner les résultats attendus. Afin d’avoir une idée de la quantité de vers rouge à utiliser dans votre lombricomposteur, sachez qu’il faut 1 kg de vers pour pourrir les déchets d’une famille de 5 à 6 membres.

Les critères de sélection du meilleur composteur

Le compostage est une technique qui permet de valoriser une grande partie des déchets d’un ménage. Et ce, en lui permettant d’obtenir un terreau assez riche et très utile pour fertiliser un carré de fraisiers ou pour rempoter ses fleurs. En général, le composteur possède une apparence assez simple. Toutefois, on peut aujourd’hui trouver une pléiade de modèles qu’il n’est pas toujours simple pour trouver le meilleur composteur qui répond effectivement à ses besoins. Nous vous invitons donc à lire attentivement notre guide d’achat sur le composteur. De cette façon, vous pourrez plus facilement connaître les caractéristiques de l’outil adapté à vos attentes. Et ce, sans perdre du temps.

La qualité générale du composteur

Vous vous en doutez certainement, le composteur est destiné à être installé en permanence dans le jardin, et non à l’intérieur de votre logement. En d’autres termes, il faut que l’équipement soit d’une grande qualité, dans la mesure où il va affronter les intempéries à longueur de journée !

Heureusement, de nos jours, la grande majorité des composteurs offrent la garantie d’être assez solide. Et ce, même si les matériaux utilisés pour les concevoir peuvent différer d’un modèle à un autre et d’une marque à l’autre. La plupart du temps, les fabricants de composteurs se servent d’un plastique opaque recyclé. Celui-ci possède l’avantage d’être léger, vous permettant de déplacer votre équipement sans aucune difficulté.

En outre, il s’agit d’un matériau très solide, vous offrant la possibilité de profiter de votre nouveau composteur pendant très longtemps. Sans oublier qu’il est facile à harmoniser avec l’ensemble de votre mobilier de jardin ! En somme, le plastique utilisé pour la fabrication du composteur respecte parfaitement l’environnement tout en se montrant assez solide afin de résister aux intempéries. C’est pourquoi nous ne pouvons que vous le recommander pour votre équipement.

L’ergonomie générale de votre équipement

Nous vous conseillons d’opter pour un composteur qui présente la meilleure ergonomie. En effet, vous devez le manipuler très régulièrement dès que vous disposez d’un jardin, d’un parc ou d’un espace vert. Et ce, aussi bien pour le vider ou le remplir de déchets.

Dans le cas contraire, vous allez vite vous lasser de votre composteur et faire une croix sur votre souhait de fabriquer votre propre compost. Bref, nous vous présentons un certain nombre de caractéristiques qui vont vous permettre d’apprécier l’ergonomie générale de votre futur composteur :

  • Il est essentiel que votre équipement dispose d’un robinet situé à hauteur du fond. De cette façon, vous ne rencontrez aucune difficulté pour récupérer le « thé », ce fameux liquide provenant de la fermentation de vos déchets. En effet, si celui-ci stagne au fond de votre composteur, la qualité de votre compost risque d’en pâtir !
  • D’autre part, vous devez vous tourner vers un composteur qui possède plusieurs plateaux. De cette façon, il vous est facile de le démonter lorsque vous souhaitez récupérer le compost, sans qu’il soit nécessaire de retourner l’ensemble de votre équipement.

Le nombre d’étages dépend essentiellement des besoins de chacun. Il est donc inutile de se soucier sur ce point, car il est toujours possible d’acquérir des étapes supplémentaires dans le futur si vos besoins viennent à s’accroître à l’avenir. 

L’isolation de l’équipement

Nous avons déjà évoqué précédemment que le composteur ne peut être installé n’importe où. En effet, les vers qui vont servir à transformer vos déchets de ménage et de jardin n’aiment pas la chaleur ainsi que le froid intense.

Il est donc utile de se pencher sur l’isolation au moment où vous faites l’acquisition de votre nouveau composteur en bois. Il faut savoir que le plastique recyclé ne suffit pas pour protéger efficacement votre équipement contre une trop forte chaleur ou une importante baisse de la température.

Il s’agit là d’une condition incontournable à la survie de ces vers et qui leur permet de réaliser dans des conditions optimales le travail de compostage que vous leur confiez. Cependant, jusqu’à aujourd’hui, il est difficile de trouver des modèles de composteur qui offrent une bonne isolation. Dans cette optique, nous vous invitons à acheter un habillage pour composteur à part. Ce dernier peut être présenté sous forme d’une petite maison.

De cette façon,  votre composteur est bien protégé, en même temps que votre jardin bénéficie d’un habillage agréable à regarder. Ce qui vous permet de joindre l’utile à l’agréable !

Cela peut vous intéresser :   Quel est le meilleur Broyeur de végétaux électrique ☞ Comparatif ✓ Avis

Les dimensions du composteur

Il est crucial que votre nouvel équipement de compostage soit bien adapté à l’environnement qui l’entoure. Cela signifie que ses dimensions doivent être assez grandes pour satisfaire vo attentes. Toutefois, vous devez veiller à ce qu’elles ne soient pas trop imposantes non plus. Car, en effet, cela risque de réduire sensiblement l’espace de vie dans votre jardin.

C’est pourquoi nous recommandons de mesurer l’endroit où vous envisagez d’installer votre composteur avant de procéder à son achat. Cela vous permet d’évaluer les dimensions maximales que vous acceptez de la part de votre machine à compost.

Après avoir pris note de ces dimensions maximales, vous n’avez plus qu’à faire le tri des résultats de vos recherches en vous basant sur ce critère. Cela va vous faire gagner un temps considérable !

La plupart du temps, les modèles de composteurs disponibles dans les magasins physiques et les boutiques en ligne actuellement ne sont pas trop imposants. Il convient cependant de faire attention aux modèles très compacts qui sont en fait des gadgets et qui ne sont pas en mesure de répondre à la totalité de vos besoins. 

Les vers à utiliser dans le composteur

Lorsque vous allez acheter un composteur, vous devez également à bien choisir les vers que vous allez utiliser dedans. Nous attirons votre attention sur ce point primordial. En effet, il est conseillé de ne pas vous servir de lombrics dans votre équipement. Et ce, contrairement aux idées reçues et aux croyances qui sont très tenaces !

Nous préconisons par contre de vous tourner vers les vers tigres qui sont également appelés « brandlings » ou vers de fumier. Ils sont de couleur marron et peuvent être tachetés de jaune ou de gris. Il est également possible d’opter pour les vers de Californie dont la couleur est rouge vif.

Qu’importe la race de vers que vous utilisez, il est essentiel pour le bon déroulement du processus de compostage de respecter un certain ratio. Ainsi, si vous utilisez un composteur pour 2 à 3 personnes, vous avez besoin de 500 grammes de vers. Mais pour une famille de plus de 6 membres, il est conseillé d’acheter 1,5 kilogrammes de vers afin que la décomposition se déroule dans les conditions optimales.

Pour acheter la quantité de vers dont vous avez besoin, vous avez le choix entre les boutiques en ligne et les magasins spécialisés.

Le prix de l’équipement

Le prix constitue un critère à ne pas négliger dans la sélection du composteur qui répond réellement à vos attentes. Bien sûr, grâce à cet équipement, vous obtenez gracieusement un compost que vous pouvez utiliser pour vos différents travaux de jardinage, et ce, tout en respectant l’environnement. D’autre part, il vous offre de nombreux avantages qu’il serait trop long de citer ici.

Cependant, ce sont vos possibilités financières qui doivent vous guider dans le processus d’achat d’un appareil à compost. Ainsi, avant même de commencer vos recherches, nous vous invitons à réfléchir pendant quelques minutes sur le budget maximum que vous pouvez allouer à l’acquisition du composteur.

Une fois ce seuil déterminé, vous pouvez lancer les recherches en tenant compte de ce tarif et surtout en veillant à ne pas le dépasser sous aucun prétexte. De cette façon, vos finances restent saines et vous ne risquez pas de regretter d’avoir fait cet achat dans le futur.

De toute façon, vous allez rapidement vous apercevoir que les composteurs sont généralement vendus à un tarif accessible à toutes les bourses. Il est même possible que le produit qui répond à vos exigences soit proposé un tarif en dessous du seuil que vous vous  êtes fixé. 

Composteur en bois ou plastique

Logiquement, vous devez d’abord chercher l’endroit où vous allez installer votre composteur avant de d’aller l’acheter. L’idéal est de le placer à l’ombre dans votre jardin, un peu à l’écart de votre voisinage. En effet, même si aucune odeur désagréable ne se dégage de votre composteur, il convient tout de même de prendre certaines précautions afin d’éviter tout conflit inutile.

De plus, vous avez le choix entre le composteur en bois et celui en matière plastique. Mais la plupart du temps, ce genre d’équipement est en plastique. Toutefois, les puristes et les écologistes posent la question fondamentale si on doit encore utiliser une matière issue du pétrole pour faire du recyclage ?

De toute façon, que vous optiez pour un composteur en bois ou celui en plastique, vous allez obtenir le même résultat. La différence se situe donc au niveau du prix et de votre conviction en matière de protection de l’environnement.

Il est possible d’acheter votre nouveau composteur aussi bien dans les jardineries que dans les grandes surfaces ou sur Internet. 

Fabriquer soi-même son composteur

Savez-vous qu’on peut obtenir du compost simplement en faisant un tas de vos déchets ménagers et du jardin et en laissant la nature faire son œuvre ? Toutefois, l’utilisation d’un composteur s’avère plus propre et plus facile.

Et si vous avez quelques notions en bricolage et un peu de temps à perdre, il est même possible de fabriquer vous-même votre composteur. Vous avez simplement besoin de 5 palettes que vous pouvez récupérer dans les commerces ou les entreprises près de votre domicile.

Avant de vous dévoiler les étapes à suivre pour fabriquer votre propre équipement à compost, nous vous invitons d’abord à connaître les conditions à respecter. En effet, vous devez réunir les conditions favorables à la dégradation de la matière organique afin d’obtenir le meilleur compost. Dans cette optique, il vous faut veiller à :

  • l’humidité : en effet, le mycélium et les bactéries qui vont dégrader la matière organique en ont besoin. Pendant l’été, vous pouvez arroser votre compost si vous constatez un début d’assèchement.
  • L’aération : l’oxygène est primordial aux insectes et bactéries responsables de la dégradation du contenu de votre composteur. Il est donc conseillé de retourner votre tas de temps en temps afin de favoriser le compostage en augmentant le niveau d’oxygène.

Revenons maintenant aux étapes à suivre pour fabriquer votre composteur chez vous. Coupez 4 de vos palettes à une longueur de 1 mètre puis placez-les côte à côte afin d’obtenir un carré. Utilisez des vis pour assembler ces planches, en prenant soin de démonter une ou deux planches sur un côté afin d’y récupérer votre compost DIY.

Utilisez la dernière palette pour confectionner un couvercle sur-mesure.

Metaverse
Écolo-engagée, amoureuse de la communication 2.0. Je suis chargée de marketing digital. Ma passion depuis toujours : l’écriture ! Ce métier s’est donc manifesté comme une évidence. Depuis mon plus jeune âge, j’adore enquêter, trouver des informations que d’autres n’ont pas, et la lecture tient également une place importante dans mon cœur. Passionné depuis toute petite par l’écriture et de nature très curieuse, je m’intéresse à tous les sujets !