Elagage des arbres

L’hiver est le meilleur moment pour tailler les arbres, si nécessaire, car lorsqu’ils sont au repos, ils perdent moins de sève. C’est une opération simple, mais il faut savoir où et comment couper. En cas de doute, il vaut mieux consulter la jardinerie avant de soumettre le spécimen à une opération aux conséquences irréversibles.

L’élagage des arbres doit se faire de préférence en hiver, lorsqu’ils sont au repos. Avant de procéder aux coupes, il est nécessaire de choisir les outils les plus adaptés en fonction de l’épaisseur, de la hauteur et de la résistance des branches. Droits d’auteur : Gardena et Green is Life.

L’élimination sélective de certaines branches de l’arbre permet de guider sa croissance et de donner plus de vigueur à la structure. La taille sert également à éviter les branches trop denses, qui empêchent la lumière d’atteindre uniformément toutes les parties, provoquant un développement inégal du spécimen. De plus, il aide à stimuler la floraison et la fructification.

Il existe plusieurs techniques pour effectuer la taille, en fonction de l’âge du spécimen et de l’effet que vous souhaitez obtenir. Utiliser les bons outils permet d’économiser des efforts.

Le meilleur moment pour tailler les arbres est l’hiver, lorsqu’ils sont en dormance. Il est essentiel de faire les coupes à l’endroit le plus approprié et qu’elles soient aussi propres que possible. Les larmes et l’utilisation d’outils sales ou rouillés rendent la cicatrisation difficile et peuvent favoriser l’apparition de maladies.

Choisir le bon type de taille

Il existe plusieurs techniques pour effectuer la taille, qui doivent être appliquées en fonction de l’âge du spécimen et de l’effet que vous souhaitez obtenir.

• La taille de formation est pratiquée les premières années après la plantation. L’objectif est de guider la croissance de l’arbre pour obtenir une structure de branches fortes et bien réparties et de placer la cime à une certaine hauteur du sol. Il sert également à créer un certain contour, par exemple un treillis. Ce type de taille est particulièrement adapté aux arbres fruitiers, car il favorise l’augmentation de la production et facilite la récolte.

Cela peut vous intéresser :   Comment effectuer la rénovation de votre cuisine ?

• Une fois l’arbre bien formé, il suffira de procéder à une taille d’entretien, qui consiste à éliminer les éléments indésirables comme les branches sèches ou celles risquant de casser, les souches, les drageons… ou tout simplement à dégager la cime des branches en trop et le façonner

• Il faut parfois recourir à une taille drastique pour redonner de la vigueur à un arbre. Cette technique, dite d’élagage, consiste à faire des coupes sévères à un ou deux centimètres du tronc principal. Il est également souvent utilisé pour contrôler la croissance des arbres dans des espaces confinés. Mais avant d’entreprendre cette taille exceptionnelle, il est nécessaire de savoir quelles espèces la tolèrent bien et cicatrisent rapidement. En cas de doute, il est indispensable de consulter un expert ; votre jardinerie saura vous conseiller.

Comment tailler

La coupe doit être faite à la base de la branche, mais toujours au-dessus du cou, c’est-à-dire quelques centimètres au-dessus de la jonction avec une autre branche. De plus, les bourgeons doivent être à une distance d’au moins cinq millimètres de la coupe. L’incision doit être diagonale lorsqu’il y a des bourgeons alternés le long de la branche et droite lorsque les bourgeons poussent à la même hauteur sur la tige.

Si le spécimen est de taille moyenne ou grande et qu’il est nécessaire de monter au sommet pour tailler, il est impératif de porter un harnais de sécurité. Dans ce cas, il est préférable de confier la tâche à du personnel spécialisé.

Quels outils utiliser ?

• Les ciseaux à main ou les sécateurs, plus maniables que les scies à main, sont indiqués pour les petites branches. Ils sont constitués d’une lame tranchante courbe et d’une autre qui sert de support. Des ciseaux à une main sont utilisés pour tailler des branches d’environ 20 millimètres de diamètre et des ciseaux à deux mains pour couper des tiges de 30 millimètres et plus. Les longues poignées des sécateurs à deux mains permettent d’économiser beaucoup d’efforts.

Cela peut vous intéresser :   Quel est le meilleur Désherbeur thermique ☞ Comparatif ✓ Tests ✓ Avis

• Des scies à élaguer ou des scies sont nécessaires pour tailler des branches épaisses. Il en existe plusieurs sortes selon leur taille, le type de dents, l’épaisseur du corps (rigide ou souple) et la forme de la lame (courbée, droite ou pliante). Il est essentiel que les dents soient parfaitement aiguisées.

• Les couteaux de jardin ou couteaux servent à finir certaines coupes de branches épaisses qui ne sont pas nettes avec d’autres outils. Sa lame courbée et tranchante favorise une coupe nette et précise.

Surveillez votre dos pendant la taille

Si la zone de taille est haute, il est déconseillé de se tenir sur la pointe des pieds en essayant de s’étirer pour atteindre les branches. Il est préférable d’utiliser une échelle ou un escabeau pour arriver au niveau de ce que l’on souhaite couper : la zone de travail doit se situer entre la poitrine et les yeux. Si possible, il serait plus pratique de pouvoir appuyer la main gauche sur un mur ou un appui à hauteur d’épaule. Essayez de fléchir le coude du bras qui travaille.

Metaverse
Écolo-engagée, amoureuse de la communication 2.0. Je suis chargée de marketing digital. Ma passion depuis toujours : l’écriture ! Ce métier s’est donc manifesté comme une évidence. Depuis mon plus jeune âge, j’adore enquêter, trouver des informations que d’autres n’ont pas, et la lecture tient également une place importante dans mon cœur. Passionné depuis toute petite par l’écriture et de nature très curieuse, je m’intéresse à tous les sujets !